Dans l'iconographie que nous avons pu réunir sur ces écrans « Roger Mucchielli », c'est sans doute la plus belle image: celle d'un jeune prof de lettres dans l'une de ses premières affectations, dans les proches lendemains de de la guerre qui lui a pris son bras droit (lire "Mon prof ce héros"). C'est en 6e, là encore, mais au lycée Bugeaud, deux ans après ses tout débuts à Gautier.

    Belle, l'image, parce qu'exemplaire de la transmission enseignant-enseigné du savoir, depuis les plus petites classes jusqu'aux sommets de l'Université. À l'époque de la photo, le prof de Lettres cultive les jeunes pousses du secondaire. Mais lui-même est déjà engagé dans le cursus supérieur et le poursuivra (agrégation, doctorat), de façon permanente au fil de ses postes d'enseignement et de ses propres études en Métropole (1), parfois sur deux facultés en même temps. C'est ainsi qu'il réussit l'exploit d'être reçu docteur es/lettres et docteur en médecine la même année (1959). Voici une nouvelle voie ouverte : la médecine psychanalytique, qui le fera entrer dans le cénacle de la « caractérologie ». Chargé de cours, puis professeur à l'Université de Rennes et à celle de Nice (1966 à 1971), c'est au bord de « sa » Méditerranée (2), en 1981, qu'il s'éteindra à la suite d'une longue maladie.

    Mais les vieux soldats ne meurent jamais. Reste, certes, le souvenir de sa gloire militaire (3) discrètement présent dans la villa de Villefranche-S/M. Mais aussi (lui, dirait sans doute surtout ), sur les rayonnages surchargés d'autres livres, plus d'une cinquantaine de ses ouvrages, au moins autant de manuscrits inédits et une centaine d'articles (4). La somme d'une vie consacrée au Savoir partagé.

J. BRUA

***

(1) Il a quitté Alger en 1948.

(2) Issu d'une famille corse de Ghisoni installée à Orléansville, Roger Mucchielli est né dans cette ville en 1919.

(3) Il était, à titre militaire, commandeur de la Légion d'Honneur, titulaire de la croix de guerre 39-45 (5 citations, dont deux palmes) et des médailles de la Résistance et de la France Libre, ainsi que la Presidential Cross américaine.

4] Pour plus de détails, consulter le site roger-mucchielli.org.




    NB. Nos remerciements, pour leur précieux concours, à Mme Arlette Bourcier-Mucchielli, citée dans l'écran n°1, et à son fils Laurent Mucchielli, sociologue et criminologue de renom, directeur de recherches au C.N.R.S., professeur à la Faculté d'Aix-Marseille et auteur de très nombreux ouvrages.




Autres écrans sur Es'mma consacrés à Roger Mucchielli :

"Mon prof ce héros", libération de Paris.

"L'honneur des cadets", Saumur 1940.


Pour aller au sommaire "Alger d'un débarquement à l'autre"

Pour retourner en page d'accueil d'Es'mma