LE 98ÈME PRINTEMPS D'UNE EL-BIAROISE


ANNA-SYLVIA : JOYEUX ANNIVERSAIRE !



   Le dimanche 8 mai 2006, Anna Sylvia Pons a fêté dans la joie qui n'a jamais cessé d'être son mode de vie et sa principale richesse, son quatre-vingt-dix huitième printemps, en la Résidence Émile Pélicand, à Bourg-en-Bresse, où elle coule des jours heureux en compagnie de sa jeune soeur Odette (seulement 91 ans). Rappelons que toutes deux, natives d'El-Biar, côté rue Bizot, le plus bel endroit du Monde, avaient pour soeur la célèbre Philomène, "la petite vendeuse de Saintes Philomènes" de la Librairie "À Nostre-Dame", rue Michelet à Alger. Philomène est décédée au premier jour de 2005, prématurément si l'on en juge les âges et les santés de ses soeurs (Aïe, mais qu'il est bon, l'air d'El-Biar ! Respirez à fond, là-haut, vous deviendrez centenaires !).

   Après nous avoir fait sacrément peur il y a 3 semaines avec une infection carabinée, après avoir été admirablement soignée par les médecins et le personnel de la Résidence (une institution "publique", dépendant des hôpitaux de Bourg-en-Bresse, faut-il le préciser ?), Sylvia avait retrouvé tout son entrain et sa bonne humeur. Après avoir soufflé la grosse bougie avec devant le 9 et le 8 (quoi? Pourquoi pas 98 bougies ? Vous voulez me la tuer ou quoi ?), elle a apprécié le délicieux gâteau au chocolat, spécialité de la pâtisserie "La Chocolatière", à Bourg (Sandrine et Cédric Bouvier, 7, rue Notre Dame), dont au passage on vous recommande les créations, incroyables d'invention et de saveurs étonnantes (goûtez leur "Khéops", un bouleversement des papilles !). Sylvia aime beaucoup.



    Sur cette autre photo, on la voit en compagnie de son petit neveu, Antoine Dupeyrot, et de sa soeur Odette (Sylvia, qui a un solide coup de fourchette, surveille sa petite soeur du coin de l'oeil, elle trouve qu'elle ne mange pas assez). Dans sa chambre, Antoine vient de lui installer l'un de ses cadeaux, une chaîne sur laquelle passer des CD, avec un écouteur léger sans fil, conçu exprès pour les malentendants, pour savourer ses morceaux favoris. Sylvia est teu-reuze ! Elle attend avec impatience son 100ème anniversaire, parce qu'on lui a dit que pour celui-là, Monsieur le Maire en personne viendrait lui rendre visite. Un de ces jours, je vous raconterai son histoire... Celle d'une petite infirme courageuse, d'une chrétienne à la foi lumiseuse, d'une brodeuse aux doigts de fée, d'une cendrillon merveilleuse.

GÉRALD

Mayenne
(c'est ainsi que depuis une soixantaine d'années
l'appelle son neveu et filleul)
en juillet 2005. Elle est belle, n'est-ce pas ?

Ci-dessus : Mayenne vers 1925. Elle a 17 ans.
Sur la photo ci-dessous, elle a 8-9 ans, le nouveau-né
dans ses bras, c'est sa soeur Odette, née en 1916.
C'est l'année où leur père, le Zouave Raphaël Pons est tué à Verdun.